Position actuelle  : ACCUEIL >> Exclusif >> texte

JAC Motors rencontre le succès au Kazakhstan

2017-06-15      Texte de Zhou Hanbo et Xie Yahong


Kostanay, une petite ville frontalière du nord-ouest du Kazakhstan avec une population d'environ 200 000 habitants, a attiré l'attention des dirigeants chinois et kazakhs en 2016. En septembre, le président Nazarbayev y a effectué une visite spéciale. En novembre, la ville a été un grand sujet de discussion lors de la troisième réunion ordinaire des premiers ministres des deux pays. En particulier, ils ont évoqué un projet automobile, l'une des premières coentreprises sino-kazakhes dans le cadre de l'initiative des Nouvelles Routes de la soie, avancée en 2013 par le président chinois Xi Jinping.



 

Une organisation intelligente

Kostanay, la grande ville automobile du Kazakhstan, produit la moitié des véhicules du pays. Des journalistes chinois ont visité l'usine de Salaaka appartenant au groupe Aruhr, une base de production spécialisée dans l'assemblage de marques étrangères. Son partenaire le plus récent est le groupe chinois Anhui Jianghuai Automobile Co., Ltd. (JAC). Partout dans l’usine, on trouve des photos des produits JAC. Tout est incroyablement ordonné : les composants et les produits finis sont disposés soigneusement sur des lignes infinies tandis que les employés virevoltent autour de la chaîne de montage.

Pour contribuer à la mise en œuvre des Nouvelles Routes de la soie, JAC a accentué sa trajectoire d’internationalisation avec l'opportunité de s'engager dans une coopération avec le Kazakhstan et de cibler le marché kazakh dans la Communauté des États indépendants.

Wang Suihua, directeur des ventes de la région russe de JAC pour son partenaire Aruhr Group, explique en chiffres sur le grand potentiel du marché du Kazakhstan pour les véhicules neufs. « Il y a environ 4 millions d'automobiles dans le pays aujourd’hui. Chaque année, le nombre de véhicules neufs et de voitures d'occasion importées augmente de 350 000 unités, ce qui laisse énormément d'espace aux nouveaux véhicules assemblés à l'intérieur du pays en raison des limites croissantes sur les importations. En outre, des pays comme la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan ont créé une union douanière. Selon leur accord, les automobiles fabriquées dans ces trois pays peuvent être vendues dans l’union sans droits de douane. Ouvrir la porte au Kazakhstan signifie avoir accès aux marchés d'autres pays comme la Russie et la Biélorussie », explique-t-il.

« JAC a identifié cette énorme opportunité commerciale et a immédiatement contacté les fabricants d'automobiles locaux pour conclure des accords d'assemblage et de marketing », poursuit M. Wang. À la fin de l’année 2015, le premier lot de voitures est sorti la chaîne d'assemblage et est arrivé dans les rues des grandes villes du Kazakhstan, atteignant la 15e place en volume des ventes de la marque. En 2016, le véhicule de type S3 de JAC a été cité comme « marque du peuple » par le gouvernement kazakh, seul bénéficiaire d'un tel honneur.

 



Un accord important

Depuis la signature en mars 2015 de l'accord de licence entre JAC et Aruhr, le projet suscite une grande attention des dirigeants des deux pays.

Selon Wu Yunfan, responsable du marketing et des relations publiques d'Aruhr, le président kazakh Noursoultan Nazarbayev a fait l'éloge du véhicule électrique IEV6S, le premier de son genre produit dans le pays, après l’avoir conduit en septembre 2016. Il a souhaité que la société profite de l’événement AutoWorld 2017 à Astana pour stimuler la popularité des automobiles à nouvelles énergies. En 2016, le premier ministre kazakh Karim Masimov a également inspecté l'usine et essayé le véhicule.

En novembre 2016, le premier ministre chinois et le premier ministre kazakh, qui ont personnellement félicité les employés de l'usine, ont participé à la cérémonie inaugurale de l’usine JAC à Kostanay.

Aujourd'hui, JAC est positionné comme le seul partenaire automobile étranger qualifié pour bénéficier du programme du Kazakhstan de relance de 32 industries. « Le gouvernement kazakh offre des politiques préférentielles, y compris un allégement fiscal, un accès aux marchés publics, des baux et un soutien financier », explique M. Wang. « Je pense que ce projet donnera l'exemple en termes de coopération sino-kazakhe et augmentera la popularité de ces accords. »

 

La réponse du marché

En fin de compte, c’est le marché qui détermine les ventes. Comme annoncé par le président du groupe Aruhr, en 2016, le volume des ventes automobiles de JAC au Kazakhstan a augmenté de 500 % en glissement annuel, un exploit rare pour une marque présente depuis seulement un an. « En 2017, JAC doublera sans aucun doute ses ventes dans notre pays », a déclaré le président avec confiance.

Tout en concurrençant de puissants rivaux, JAC est devenu une marque favorite des consommateurs. Comment le groupe a-t-il conquis ses clients si rapidement ?

Nous avons rencontré des propriétaires de véhicules JAC S3 au concessionnaire d'Alma-Ata. « Ces véhicules sont sûrs, confortables et configurés de manière sophistiquée », a commenté Yuri Ahna. « C'est spacieux », a noté un autre acheteur. « J'ai été impressionné par les excellentes performances de la voiture en ville et à la campagne. »

Les expériences de conduite positives découlent de la qualité du véhicule. « Les S3 et S5 bénéficient d'une excellente réputation de bouche à oreille », remarque Ren Qijie, responsable du service à la clientèle en Eurasie. « Notre société offre les produits les plus fiables. Nous réussissons parce que nous répondons parfaitement aux conditions locales, géographiques et climatiques. »

« Nous avons prévu de présenter nos produits les plus populaires dans le futur », explique Yu Yang du département des marchés internationaux de JAC. « Le véhicule IEV6S a été fabriqué avec des techniques de six générations en matière d’automobiles électriques, les technologies les plus avancées de la planète. Nous travaillons sur la septième génération, que nous allons présenter au Kazakhstan immédiatement une fois le véhicule testé. Nous voulons faire en sorte que ce marché bénéficie de la dernière technologie et des meilleurs produits. »

Le slogan de l'entreprise est placé à l'entrée du bâtiment de Saller Akko, et montre la mission de l'entreprise : « Se démarquer comme fabricant d'automobiles et de machines agricoles modernes. Servir de base d'innovation aux constructeurs automobiles nationaux. Répondre aux demandes du marché du Kazakhstan et du Communauté des États indépendants grâce aux meilleures technologies. »

La devise est plus explicative que succincte, mais le projet est clair sur la façon dont une coopération et une contribution accrues favorisent une productivité qui peut bénéficier aux peuples des deux pays.

 

中国专题图库