Position actuelle  : ACCUEIL >> Tourisme >> texte

Le succès vert du Guizhou

2017-03-14      Texte de Wan Xiubin

 

Le 8 juillet 2016, la province du Guizhou a accueilli 1 200 invités de marque de la Chine et de l'étranger, ainsi que 2 500 entreprises pour réfléchir à la culture de la conservation. Ce forum, tenu pour la première fois en août 2009, est connu sous le nom d’Eco Forum Global, et a mis en place une plateforme réunissant des individus de toute la planète pour discuter de questions relatives au développement vert, à la conservation de la nature, et au changement climatique. La province du Guizhou, hôte de l’événement, a pu fièrement présenter ses progrès au reste du monde. Le New York Times a d’ailleurs fait du Guizhou l’un de ses conseils de voyage en 2016.

 

 

 

 

 

Comprendre et protéger l’environnement

La chaleur estivale est apaisée par la brise fraîche de la dense forêt du parc du mont Huancui dans le comté de Zhenning. « Cet endroit était autrefois vu comme un lieu de pauvreté, fait de montagnes et d’arbres », remarque Xiang Yuegui, vice-magistrat de Zhenning. «Mais maintenant, il est difficile de trouver un endroit comme celui-ci. Les données montrent la réussite de la meilleure utilisation de nos ressources naturelles. Une planification intelligente autour des montagnes et des rivières apporte non seulement une grande harmonie dans nos vies, dans la production et à l'écologie, elle attire également plus d'investisseurs.»

 

 

 

 

Zhenning n’est qu’une étude de cas sur le développement local parmi bien d’autres dans le Guizhou. En quelques années, la province a réalisé d’impressionnants progrès économiques et sociaux en appliquant la culture de la conservation. Entre 2011 et 2015, par exemple, sa couverture forestière à l'échelle provinciale a augmenté d’un point de pourcentage par an. À la fin de l’année 2015, les forêts couvraient 132 millions de mu (1 mu = 1/15 hectare), soit plus de la moitié de sa superficie totale. Le Guizhou abrite 78 parcs forestiers, 104 forêts et réserves naturelles en zones humides pour la protection de la faune, ainsi que 40 parcs de zones humides. En 2015, le gouvernement provincial a lancé un plan d'action de trois ans pour construire 9,16 millions de mu de forêts, ce qui fera passer la couverture verte à 54 % en 2017.

«On comprend pourquoi tant de gens considèrent le Guizhou comme une destination privilégiée pour les vacances», observe Christa Markwalder, présidente du Conseil national du Parlement suisse. «La province a d'impressionnantes forêts et des champs en terrasse, des logements bien conçus, et une planification intelligente. Le Guizhou était autrefois isolé en raison de sa topographie, mais aujourd’hui il montre la voie au reste du pays en termes de progrès écologique, ce qui est devenu une force motrice de sa croissance économique.»

 

Des garanties systémiques

Il y a environ neuf ans, le premier tribunal de Chine spécialisé dans la protection de l'environnement a été créé à Qingzhen, dans la ville de Guiyang de la province du Guizhou. Son objectif était avant tout de statuer sur le premier litige relatif au bien-être public du pays : une organisation de protection de l'environnement a poursuivi en justice une usine de papier pour décharge de ses eaux usées.

En janvier 2015, le verdict a été rendu : l’usine a été jugée coupable et les fonctionnaires locaux impliqués ont été démis de leurs fonctions.

Aujourd'hui, le gouvernement provincial est ouvert aux litiges sur la protection de l'environnement et a établi un réseau judiciaire spécifique impliquant sa Cour populaire supérieure, le parquet et le département provincial de la sécurité publique.

 

 

 

 

 

 

 

Outre cette infrastructure juridique, le Guizhou a également accéléré son développement vert avec un mécanisme d'évaluation. En 2014, il est devenu le premier lieu du pays à appliquer des règles visant à promouvoir la culture de la conservation. Conformément à la réglementation, l'évaluation du PIB sera levée dans les zones où le développement est limité et dans les comtés clés de réduction de la pauvreté. À la place, de nouveaux critères comme la proportion de l'économie circulaire et les industries propres dans le produit régional brut sont suivis.

Les mécanismes gouvernementaux de compensation et le marché ont uni leurs forces pour améliorer le traitement de la pollution. Au début de l’année 2014, le gouvernement local a mis en œuvre un système de compensation bilatérale pour protéger la région de la rivière Chishui : la ville de Zunyi, en aval, a commencé à verser une rémunération à la ville de Bijie, en amont, pour l'eau de qualité supérieure au 2e degré sur sa section de la rivière. Si la qualité de l'eau baisse, c’est Bijie qui doit payer Zunyi. Depuis la mise en œuvre, Zunyi a versé à Bijie 28 millions de yuans.

 

Une stratégie mutuellement bénéfique

Une plantation luxuriante de thé et d’huile couvrant plus de 20 000 mu à Zhujiachang, dans le comté de Yuping, n’était autrefois que des collines arides. «Il y a beaucoup de collines ici, elles sont recouvertes d’une mince couche de terre», explique le villageois Wu Rongshun. «Nous semions des graines sur les collines, mais les récoltes étaient basses. Après avoir planté des arbres, nous avons semé des plantes médicinales sous les arbres. Les récoltes sont fructueuses aujourd’hui.»

 

 

 

 

 

 

 

Le Guizhou est riche en ressources de montagne. Cependant, de nombreuses tentatives pour utiliser les collines en agriculture ont échoué en raison de l'érosion. Désormais, les agriculteurs du Guizhou ont appris à travailler d'une manière plus scientifique en plantant des cultures de rente, comme des arbres, des fruits, du thé et des fleurs, qui à leur tour alimentent les industries secondaires et tertiaires dans les zones montagneuses.

Au cours des cinq dernières années, les revenus du tourisme dans le Guizhou ont connu une augmentation annuelle de 25 %. L'année dernière, le tourisme est devenu une industrie pilier de la province après avoir contribué de 9,1 % au PIB provincial.

 

 

 

 

 

 

 

«Nous nous efforçons d'atteindre un équilibre entre la protection et le développement», explique Chen Yiqin, secrétaire adjoint du Comité du PCC pour la province du Guizhou et secrétaire du Comité de politique et de droit de la province. «Nous suivons la demande du marché, nous avons renforcé la capacité de production écologique, mobilisé toutes les ressources possibles pour soutenir le développement vert, et élargi notre soutien aux produits écologiques. Aujourd'hui, nos belles ressources sont devenues une éternelle source de revenus.»

En 2015, la province du Guizhou a battu son record de PIB avec plus de 1 000 milliards de yuans et s’est retrouvée en tête du pays pendant cinq années consécutives en termes de croissance des principaux indicateurs économiques. En outre, neuf villes et préfectures satisfont aux normes nationales pour l'eau potable, et 90 % de la qualité de l'air est exceptionnelle.

Le Guizhou a progressé avec la devise «Protéger nos montagnes vertes et nos rivières qui nous enrichiront».

中国专题图库